ACTUALITÉS

Les News du Conseil Communal – 29 décembre 2020 – Groupe DéFI-MR-Ind
Le samedi 2 janvier 2021

Veuillez trouver ci-dessous les points essentiels du dernier conseil de l’année 2020.

Précompte immobilier et impôts des personnes physiques

Pour le précompte immobilier : le centime additionnel reste inchangé. Le groupe DéFI-MR-IND s’est abstenu sur ce point.

Pour l’impôt sur les personnes physiques : Lors de la révision précédente du plan pluriannuel en juin 2020, le groupe DéFI-MR-IND avait déjà proposé une diminution de cet impôt. Cela était totalement réalisable sur base d’une estimation plus réaliste des coûts d’exploitation et des investissements.

Dans son rapport de novembre 2020, la société d’audit financier BDO indiquait que les investissements seraient entre 3 à 4 millions d’euros inférieurs à ceux initialement budgétés. Ce montant pourrait donc être consacré à une diminution de l’IPP (impôt sur les personnes physiques).

Pour information, une diminution de l’ordre de 0,5 % (l’IPP à Kraainem s’élève à 7,5 %) aurait diminué la recette de +/- 465 000 €.

Le groupe DéFI-MR-IND a voté contre le maintien du taux actuel d’imposition qui resterait fixé à 7,5 %.

En guise de réponse, le groupe a été accusé de tenir des discours populistes à caractère politique en plein Conseil Communal…

Validation du plan pluriannuel

En juin 2020, le groupe DéFI-MR-IND avait déjà signalé une erreur dans le plan pluriannuel. En effet, celui-ci intégrait un montant au niveau du budget disponible qui aurait dû se trouver sur un compte bloqué réservé aux travaux à réaliser à notre réseau d’égouts.

Cette erreur de 1,8 M € avait été confirmée par le Gouverneur de la province du Brabant flamand, dans sa lettre du 28/08/2020, et par le Bourgmestre lui-même, dans ses mails des 25/08/2020 et 05/10/2020.

La même erreur se retrouve maintenant dans la nouvelle mouture du plan, erreur que le Bourgmestre a tenté d’expliquer par une contrainte technique du système.

Pour votre information, et sans entrer dans les détails, le montant disponible aurait dû être de 6,3 M € au lieu de 8,1 M €.

Le groupe DéFI-MR-IND a voté contre la nouvelle version du plan pluriannuel. Il ne peut cautionner ce non-respect de la législation.

Code de déontologie

Le code de déontologie est un document qui régit le comportement des mandataires (ex : interdiction d’accepter des pots de vin).

Comme l’a confirmé le Président de la commission « Bestuur », ce code n’a pas encore été présenté dans sa version définitive. Néanmoins, la majorité a voulu faire un passage en force et imposer l’inscription de ce point au Conseil Communal. Elle n’a pas hésité à mettre à l’ordre du jour de nouveaux amendements, dont, entre autres, des éléments inacceptables qui ne relèvent pas de la compétence du Conseil communal mais de décrets (par exemple, l’inéligibilité d’un mandataire).

Il est vrai que cette façon de travailler basée sur la menace et sans examen préalable de la commission n’est pas nouvelle chez KU…

À titre d’exemple, lors de la campagne électorale de 2018, trois mandataires du groupe DéFI-MR-IND avaient reçu une lettre de menace d’une avocate anversoise. Leur faute avait été de dénoncer le fait que l’actuel Bourgmestre avait été candidat sur la liste du Parti Populaire. Ceci s’appelle de l’intimidation.

Un autre exemple concerne la convocation récente d’un mandataire DéFI-MR-IND chez Wokra à cause de la publication d’un message sur Facebook qui n’a pas plu à KU.

Dans quel état démocratique vivons-nous si, dès que l’opposition critique la majorité, cette dernière menace les mandataires concernés ? Le but de KU serait-il de nous museler ?

Le Président du Conseil communal, voyant que le point n’était pas acceptable pour un vote, a décidé de le retirer de l’ordre du jour.

Travaux sur le ring Nord et environs 

La majorité a voulu nous forcer à voter la définition d’une zone de chantier pour la suite des travaux du ring Nord.

Une préparation minutieuse des dossiers a permis au groupe DéFI-MR-IND de découvrir qu’il existait un projet visant à supprimer la liaison directe entre le boulevard de la Woluwe et le ring. Ce détail avait précédemment été omis. Or, l’impact serait important pour Crainhem et ses habitants car le trafic automobile se verrait contraint de rentrer dans Crainhem pour prendre l’autoroute de Liège direction Bruxelles.

Questionné à ce sujet, l’échevin de la mobilité (KU) n’a pas confirmé qu’il comptait consulter les riverains directement impactés par ce projet.

Pour le groupe DéFI-MR-IND, il est indispensable que la commune s’accorde avec toutes les communes avoisinantes pour s’opposer à ce projet et que l’avis des riverains soit pris en compte.

Primes à l’achat de vélos électriques / à l’installation de panneaux photovoltaïques

Le règlement d’ordre intérieur stipule que toute question formulée lors d’un Conseil communal doit recevoir une réponse écrite endéans les 30 jours, même si la réponse a été posée oralement lors du Conseil communal.

Cela fait maintenant plus de 60 jours que nous attendons la confirmation écrite des réponses de la majorité au sujet des demandes de prime.

A suivre.

Si vous souhaitez des explications complémentaires concernant certains sujets ardus, n’hésitez pas à nous contacter via l’adresse 1950defi@gmail.com

En vous souhaitant à tous une excellente année 2021,

L’équipe DéFI

Dans la même rubrique
Se faire vacciner quand on habite à Kraainem : pour en savoir plus…
Se faire vacciner quand on habite à Kraainem : pour en savoir plus…
Découvrez « La Maison de l’enfant », le nouveau bébé de Kraainem !
Découvrez « La Maison de l’enfant », le nouveau bébé de Kraainem !
Les News du conseil CPAS – 29 décembre 2020 – Groupe DéFI-MR-Ind
Les News du conseil CPAS – 29 décembre 2020 – Groupe DéFI-MR-Ind
Les News du Conseil Communal – 15 décembre 2020 – groupe DéFI-MR-Ind
Les News du Conseil Communal – 15 décembre 2020 – groupe DéFI-MR-Ind
CPAS – Jetons de présence Rétablissons la vérité – Alain Van Herck
CPAS – Jetons de présence Rétablissons la vérité – Alain Van Herck
CPAS – Jetons de présence Rétablissons la vérité
CPAS – Jetons de présence Rétablissons la vérité